Pêche à la mouche sèche en eaux rapides, ruisseaux et rivières de montagnes
par Gilles CASSAGNE

Équipement: Les bas de lignes

Pourquoi utiliser une queue-de-rat sans nœud?

La queue-de-rat sans nœud en nylon qui compose la base de mon bas de ligne représente les avantages suivants:

  • Un gain de temps: Il suffit de la dérouler en commençant par le diamètre le plus gros. Cela prend moins d'une minute. J'en ai au moins deux en réserve dans mon sac à dos.
  • Une économie financière. Cela ne paraît pas évident, pourtant il y a maintenant sur Internet des offres vraiment intéressantes à moins de 2€ la queue-de-rat. Si je devais m'équiper de tous les diamètres nécessaires à la réalisation d'un bas de ligne à nœuds, c'est-à-dire une dizaine de bobines à 10€ cela représenterait une somme de 100€. Soit 50 queues-de-rat sans nœud! Le nylon des bobines serait inutilisable bien avant d'avoir utilisé ces 50 queues-de-rat.
  • Elle est durable, je peux faire 20 sorties sans la changer.
  • Elle ne s'emmêle pas. Depuis que je l'utilise, le mot "perruque" ne fait plus partie de mon lexique halieutique.
  • Les rares "nœuds" se défont facilement.
  • Elle est solide. À chaque fois que je faisais un nœud entre deux brins, j'avais un doute sur sa réalisation. Imaginez mon état de suspicion envers un bas de ligne en comportant sept! Lors d'un combat avec une belle truite qu'il faut manœuvrer de force pour la sortir rapidement d'un obstacle, cette suspicion se transforme carrément en angoisse...
    De plus, les nœuds me posent un dilemme cornélien: couper le fil à ras pour ne pas accrocher le reste du bas de ligne lors de lancers compliqués( surtout ceux qui nécessitent un changement de direction pour le shoot) ou laisser dépasser un peu de fil pour augmenter la fiabilité du nœud?...
  • Elle est équilibrée, de fait, puisque sa variation de masse est continue.
  • Elle flotte assez bien, car elle est en nylon qui est moins dense que le fluorocarbone qui compose la pointe de mon bas de ligne. - Elle est toujours rigoureusement identique à elle-même. Je connais donc parfaitement son comportement et je l'utilise sans me poser aucune question dans les endroits les plus difficiles.

S'il fallait vraiment lui trouver un inconvénient, bien qu'elle me convienne parfaitement en eaux vives, on pourrait dire qu'elle ne répond peut-être pas exactement à toutes les situations (longueur de canne, vent, type de rivières, etc.).

Attention, je ne sais pas si la conicité de la queue-de-rat monobrin est la même chez tous les fabricants.

.