Pêche à la mouche sèche en eaux rapides, ruisseaux et rivières de montagnes
par Gilles CASSAGNE

Équipement: Les bas de lignes

Les MACRO boucles

L'extrémité de ma queue-de-rat se termine par une macro-boucle, j'ai bien dit macro-boucle et pas micro-boucle.
Le diamètre du nylon qui forme la boucle du bas de ligne doit être suffisamment gros pour ne pas être cisaillé trop rapidement par la pointe de 0,16mm, soit 0,30mm (mesuré au pied à coulisse).
Certains théoriciens diront que l'écart entre les deux diamètres successifs est bien trop grand. C'est peut-être vrai entre deux brins intermédiaires du bas de ligne, mais pour la pointe cela ne me pose aucun problème. Je n'ai pas d'autre argument que de poster des vidéos dans lesquelles on me voit prendre du poisson malgré tout!...
Évidemment le transfert d'énergie est un peu moins bon, mais en montagne cela n'a guère d'importance car on pêche souvent d'assez près. Un lancer de plus de 15m est exceptionnel.

dévidoir Les mouches sur un dévidoir

Il y a là trois intérêts principaux:

  • Mon bas de ligne n'est pas à géométrie variable à chaque fois que je change la pointe du bas de ligne.
  • Je ne m'encombre pas de bobines de fil.
  • Il me permet de monter rapidement des mouches, elles-mêmes déjà montées sur des pointes avec macro-boucle et rangées dans un plioir circulaire.

Eh oui! La pointe aussi a une macro-boucle!

.